• facebook
  • Instagram
  • youtube
  • twitter
  • vimeo
  • contact
  • rss
  • Google+

almuqrialiAli Al-Muqri est né à Taiz, dans le nord du Yémen, en 1966. Il a collaboré avec de nombreux journaux progressistes depuis la fin des années 80. A partir de 1997, il a été éditeur de Al-Hikma, l’organe de presse de l’association des écrivains yéménites. En 2007, il a été directeur de la revue littéraire Ghaiman.  Il s’est petit à petit taillé la réputation d’homme de lettres engagé pour la cause des minorités sociales et religieuses, comme en témoignent ses trois romans :  l’un intitulé Goût Noir, Odeur Noire, l’autre Le Beau Juif, et le troisième La Femme Interdite  qui a reçu le prix de littérature arabe 2015. Il est également auteur d’un essai sur l’alcool et l’islam.

Le plus : Ali Al-Muqri a collaboré, parmi d’autres, avec le New York Times et l’une de ses chroniques a été traduite pour le journal Libération. Il a souvent été accueilli dans des festivals littéraires internationaux tels que l’Internationales literaturfestival de Berlin.

De par son engagement, il a dû quitter le Yémen en octobre 2015 pour rejoindre la France. Il continue d’écrire et cherche à connaître plus en profondeur la culture française.

Ali Al-Muqri was born in Taiz, in north Yemen, in 1966. He collaborated with many progressive journalists since the late 1980s. Since 1997, he was the editor of Al-Hikma, the official newspaper of the Association of Yemeni Writers. In 2007, he became the director of the literary journal Ghaiman. He gradually earned a reputation as a man of letters committed to the cause of social and religious minorities, as evidenced by his three novels: Gout Noir, Odeur Noir; Le Beau Juif; et La Femme Interdite, which received the Arabian Literature Prize in 2015. He is also the author of an essay on alchol and Islam.

More: Among others, Ali Al-Muqri has collaborated with the New York Times and one of his columns was translated for the newspaper Libération. He is often welcomed at international literary festivals such as internationales literaturfestival berlin.

Because of his political commitment, he was forced to leave Yemen in October of 2015 to come to France. He continues to write and hopes to learn more about French culture.

 

Pour lire l’article consacré à M. Al-Muqri dans Lire paru en mars 2015, cliquez ici.

Pour lire l’article consacré à M. Al-Muqri dans La plume dissidente en mai 2015, cliquez ici.

Pour lire l’article consacré à M. Al-Muqri dans LivresHebdo en février 2015, cliquez ici.

Pour lire l’article consacré à M. Al-Muqri dans Culture livre en novembre 2011, cliquez ici.

Pour lire l’article consacré à M. Al-Muqri dans LivresHebdo en novembre 2011, cliquez ici.

Pour lire l’article consacré à M. Al-Muqri dans Le Monde Magazine en septembre 2011, cliquez ici.

  • SUIVEZ-NOUS !

  • SUIVEZ-NOUS !

  • INFORMATIONS

  • NOS PARTENAIRES

L'ANCIENNE VERSION DE L'OEIL