• facebook
  • Instagram
  • youtube
  • twitter
  • vimeo
  • contact
  • rss
  • Google+

[Par Makaila NGUEBLA]

Né il y a 15 ans, ATTAC est une structure associative française qui s’est spécialisée dans les crises internationales. Par des propositions, elle contribue à trouver des solutions à des questions préoccupantes. Mouvement altermondialiste, ATTAC est réputée pour son travail de plaidoyer et de lobbying, mais aussi par un engagement soutenu dans un cadre militant.

 Un moment de l’ Université d’été 2014 : Vue des participants dans l’enceinte de l’université Paris Diderot (Crédit photo : Makaila Nguebla)

Un moment de l’ Université d’été 2014 : Vue des participants dans l’enceinte de l’université Paris Diderot (Crédit photo : Makaila Nguebla)

Pour cette année, ATTAC-France a organisé, du 19 au 23 août 2014, l’Université d’été des mouvements sociaux européens venus de plusieurs pays pour débattre des divers sujets qui préoccupent la planète.

L’université Paris Diderot a servi de cadre de réflexion et d’expositions, envahie par des stands à l’allure du forum social mondial. On y trouve des publications, des brochures et autres productions intellectuelles.

Des débats thématiques sur l’environnement, la migration, l’accaparement des terres, le réchauffement climatique ou les crises financières ont été animés par des panelistes venus de la sphère associative ou des universités européennes.

L’Université d’été d’ATTAC a été un point de rencontre pour des journalistes et des médias alternatifs indépendants réalisant des interviews et des reportages.

L’Afrique associée 

Un moment de  l’ Université d’été 2014 : Salle des débats à l’université Paris Diderot (Crédit photo : Makaila Nguebla) 

Un moment de l’ Université d’été 2014 : Salle des débats à l’université Paris Diderot (Crédit photo : Makaila Nguebla)

Des organisations de la société civile africaine ont été conviées par leurs partenaires européens dans le cadre d’un échange et d’un partage d’expériences entre les pays du nord et ceux du sud.
Des mouvements associatifs africains venus du Bénin, du Mali et du Gabon, ont participé activement à ces panels où des sujets sur l’épineuse question de l’endettement des pays africains, des accords de partenariat économique entre les pays d’Afrique et l’Union européenne, ont dominé les débats.
L’endettement des pays en développement est jugé illégal par les mouvements sociaux européens et leurs partenaires. Ils ont plaidé pour l’annulation pure et simple de la dette tout en estimant que c’était une forme de domination économique et de pillage de ces États incapables de se relever du fait du taux élevé de remboursement fixé par les institutions financières internationales.
L’Université d’été d’ATTAC des mouvements sociaux européens s’est achevée ce samedi 23 août 2014 par des conclusions et des recommandations concrètes et pertinentes dont les participants souhaiteraient la mise en application pour inverser les rapports et contraindre les positions des Gouvernements respectifs.

 

 

  • SUIVEZ-NOUS !

  • SUIVEZ-NOUS !

  • INFORMATIONS

  • NOS PARTENAIRES

L'ANCIENNE VERSION DE L'OEIL