Entrées par Denis Perrin

Le « vivre ensemble » est une bonne idée… mal comprise !

[BILLET D’HUMEUR] Du beau discours, de belles intentions et de sympathiques élans accompagnent ladite expression dont on ne sait néanmoins pas toujours le sens réel.Ensemble… ou seulement « côte à côte ». « Le vivre ensemble » c’est plutôt une idée séduisante mais voilà… on se trompe souvent quant à sa signification : ce n’est pas une simple proximité, une cohabitation où chacun vivrait côté à côte, chacun dans sa cage avec ses habitudes, sa langue et ses coutumes.

Fable d’été : le loup n’avait pas tout compris 

[FABLE] C’est le temps des vacances, je me dépayse et te dédie cette fabulette écrite de ma propre patte pour te distraire un peu. Feuilletant le grand livre qu’une amie très proche lisait lorsqu’elle était enfant (éditions Fabbri, illustrations de Cremonini), j’ai été submergé par l’idée un peu mégalo (faut bien le dire) de poursuivre l’œuvre du fameux fabuliste français en publiant, moi aussi, une fable, laquelle serait dotée d’une morale, comme il se doit, vois-tu… La voici donc.

Pour les dieux du stade, la Terre est un ballon

[BILLET D’HUMEUR] Reprenons les événements dans l’ordre : par une belle journée de juillet 2018, l’équipe de France de football a donc décroché le titre mondial à Moscou. Elle pensait avoir le choix entre la gloire et le néant. Les hommes en bleu qui la composaient ont bénéficié de la gloire… tout comme moi.

Les idées simples c’est compliqué !

[TRIBUNE LIBRE] En France, un montagnard qui aidait des âmes errantes à trouver la bonne route, et le sens de la vie, a été inquiété par quelques esprits dont les lumières étaient en panne. C’était tellement absurde que le Conseil Constitutionnel a fini par prendre le parti de l’honorable homme des sommets. Moi, Yuan Meng, exilé et mangeur de bambou, j’en ris encore.

Petite annonce: «Recherche emploi de Fou du Roi»

[L’OEIL DU PANDA] Dans le passé, des cours royales s’honoraient de la présence d’un «Fou du Roi». Un job risqué mais tellement intéressant et utile que j’ai décidé d’en relancer la mode. Alors, c’est dit, je vise, moi Yuan Meng, panda exilé et mangeur de bambou, l’emploi de Fou du Président-Roi. Depuis l’Antiquité et ensuite dans les cours d’Europe, les puissants ont donc parfois employé des bouffons pour les faire rire.