• facebook
  • Instagram
  • youtube
  • twitter
  • vimeo
  • contact
  • rss
  • Google+

[Par Sirine AMARI]

Le parti français de l’extrême-droite Front National (FN) a échoué. Il n’a remporté aucune région au second tour des élections.

Marine le Pen (source: marianne.net)

Marine le Pen (source: marianne.net)

Les premiers résultats indiquent que le parti a été battu et envoyé à la troisième place, malgré le fait qu’il était leader dans six des treize régions au premier tour de scrutin, il y a de cela une semaine.

Les sondages avaient prédit que le centre-droit républicain de Nicolas Sarkozy allait remporter plus de sièges que les socialistes au pouvoir.

Reconnaissant sa défaite, Marine Le Pen a promis de continuer à se battre.

« Rien ne peut nous arrêter. Vive la République française! Vive la nation! Vive la France » a-t-elle dit à ses partisans.

Marine Le Pen a été candidate dans la région Nord-Pas-de-Calais-Picardie et sa nièce Marion Maréchal-Le Pen, dans la région Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Elles ont obtenu plus de 40% des voix au premier tour et les candidats socialistes de ces régions se sont retirés pour renforcer  le vote contre le FN au second tour.

Résultat des élections : Marine Le Pen a obtenu 42,5%  dans sa région, contre 57,5% au centre-droit.

Xavier Bertrand, député dans le Nord-Pas-de-Calais-Picardie, a déclaré que les Français, en s’alliant, avaient donné une leçon de courage pour stopper la progression du Front National.

Xavier Bertrand (source: rtl.fr)

Xavier Bertrand (source: rtl.fr)

Mais le Premier ministre socialiste Manuel Valls était moins optimiste. Il a averti que le « danger posé par l’extrême droite n’avait pas disparu, loin de là. »

Les régions françaises disposent désormais de pouvoirs plus étendus sur le transport local, l’éducation et le développement économique.

Le premier tour de scrutin, le 6 Décembre, a donné au FN les meilleurs résultats aux élections régionales de son histoire.

Ce scrutin a été le premier test électoral depuis les attaques du mois dernier à Paris, dans laquelle 130 personnes ont été tuées – un attentat revendiqué par le groupe djihadiste appelé Etat islamique.

Le FN a espéré qu’une solide performance augmenterait les chances de Marine Le Pen pour son élection présidentielle en 2017.

  • SUIVEZ-NOUS !

  • SUIVEZ-NOUS !

  • INFORMATIONS

  • NOS PARTENAIRES

L'ANCIENNE VERSION DE L'OEIL