La Nouvelle écologie : les enjeux d’aujourd’hui et de demain

[Par Sékou Chérif DIALLO]

Dans le cadre des traditionnels Mardis de l’environnement consacrés à un débat sur un thème dédié à l’environnement et à la biodiversité, s’est tenu le mardi 7 octobre 2014 au siège de la Fondation d’entreprise Ricard à Paris, une rencontre d’échanges sur les bonnes pratiques de préservation de l’environnement afin disent-ils « sauver la planète ». Selon une statistique des Nations unies, en 2100 les terriens seront 11 milliards d’où l’urgence et la nécessité d’agir.

Source: rueil-92-coworking.com

Source: rueil-92-coworking.com

Patricia Ricard, source ouest-var.net

Patricia Ricard, source ouest-var.net

Animé par Patricia Ricard, cet espace de débat a connu la participation d’acteurs venus de plusieurs milieux socioprofessionnels. Pour ainsi rassurer ceux qui commencent à penser que l’écologie a disparu des radars, la « nouvelle écologie » est le concept choisi pour illustrer le passage selon Patricia Ricard d’un stade de « diffusion excessive » à un stade d’ »infusion active » sur les questions écologiques.

Après une revue de l’actualité écologique marquée essentiellement par les débats autour du projet de loi relatif à la transition énergétique pour la croissance verte (qui vient d’ailleurs d’être adoptée par l’assemblée nationale le 14 octobre 2014 par 314 voix pour et 219 voix contre), le panel d’écologistes a réaffirmé l’impérieuse nécessité de préserver l’environnement au risque d’hypothéquer l’avenir de la planète. Comme l’a souligné d’ailleurs la ministre Ségolène Royal lors du vote de la loi « Tout citoyen a deux patries, la sienne et la planète. En votant cette loi vous servez l’une et l’autre ».

Livre d'Olivier le Naire, source politique-digital.fr

Livre d’Olivier le Naire

Pour Olivier le Naire, rédacteur en chef adjoint du service Sciences Environnement de l’Express et auteur de « Nos voies d’espérance » paru en octobre 2014 chez Actes Sud, d’autres modèles, plus efficaces, plus justes et plus vertueux sont possibles. En publiant dix entretiens menés auprès de dix personnalités de haut niveau afin qu’elles livrent leur diagnostic, proposent des remèdes pour guérir la société, Olivier le Naire a voulu à travers ce livre démontrer que les voies de l’espoir existent bel et bien. Pour reprendre son expression, les gens ont besoin d’« entendre des voix pour montrer la voie »

Stéphane RIOT source rencontres-et-debats-autrement.org

Stéphane RIOT source rencontres-et-debats-autrement.org

Quant à Stéphane Riot, fondateur de NoveTerra, écosystème d’experts et de chercheurs pour accompagner à la réinvention vers les nouveaux business modèles durables et auteur de « Vive la CoRévolution, pour une société collaborative », le développement de l’économie de partage est une résultante heureuse de la crise car les gens se sont rendu compte d’une nécessité de collaboration. Cette prise de conscience du partage est aujourd’hui en train de transformer le model social en impactant sur les modes de vie, les manières d’entreprendre basées sur la collaboration.

Toujours dans cette dynamique d’économie solidaire, Cedric Pechard fondateur de UpCycle reviendra sur l’importance d’exploiter les opportunités à travers la conception ou l’innovation des nouveaux modèles de production basés sur la valorisation localement des ressources inutilisées où selon l’expression de UpCycle « les déchets des uns deviennent les ressources des autres ».

Il reviendra enfin à Philippe Girard, directeur de « Innovation en action » de mettre l’accent sur la coopération avec comme exemple le projet « Trophées de la RSE (Responsabilité Sociale des Entreprises, ndlr) » qui récompense toutes les organisations du territoire PACA (Provence-Alpes-Côte d’Azur) de 5 salariés et plus, qui ont à cœur de mettre l’homme, l’environnement, la territorialité et les parties prenantes au centre de leurs préoccupations et de façon transversale.

Rendez-vous le 2 décembre 2014 pour une autre rencontre de Mardi de l’environnement.