• facebook
  • Instagram
  • youtube
  • twitter
  • vimeo
  • contact
  • rss
  • Google+

rkc

Article paru dans ijsbergmagazine.com, le 11 février 2015
Par Laurène Perrussel-Morin

 

romaric IjsbergRomaric Kenzo était un des journalistes radio les plus connus de Centrafrique. Mais son émission, « À vous la parole », dérangeait. En France depuis deux ans, il conserve un regard engagé sur son pays.

Dès qu’il sort dans la rue, Romaric Kenzo voit la tour Eiffel. Pourtant, ce journaliste radio ne rêve que d’une chose : repartir en République Centrafricaine (RCA). À 35 ans, il s’exprime avec calme, d’une voix presque trop douce pour faire de la radio. « J’ai besoin de fouler du pied mon pays. Mais je suis tellement connu que je sais que dès que j’arriverai à l’aéroport de Bangui, je serai cueilli par la police. » Romaric Kenzo n’est pas un criminel, mais il dérange.

 

« À vous la parole »

Grand et mince, Romaric Kenzo cache derrière un aspect fragile des convictions pour lesquelles il a pris des risques. Ce défenseur de la liberté d’expression est accueilli depuis trois mois par la Maison des journalistes, qui aide des journalistes réfugiés à prendre leurs marques en France. Cela fait déjà plus de deux ans qu’il a quitté Bangui pour Paris. Il raconte sans pathos son périple, qui a commencé par 70 km de marche à pied pour traverser la frontière. « Travesti, rasé, je ne voyageais que la nuit. Je suis passé par le Cameroun, mais j’ai failli me faire arrêter par la douane. » […]

Cliquez ici pour lire l’article complet. 

  • SUIVEZ-NOUS !

  • SUIVEZ-NOUS !

  • INFORMATIONS

  • NOS PARTENAIRES

L'ANCIENNE VERSION DE L'OEIL